Le gouvernement du Québec a adopté une mesure fiscale qui a pour effet d'imposer de façon détournée les indemnités non-imposables versées par la CNÉSST aux victimes d'accidents ou de maladies du travail ainsi qu'aux travailleuses bénéficiant du retrait préventif de la travailleuse enceinte ou qui allaite. Ces personnes peuvent payer jusqu'à 2 079$ d'impôt supplémentaire pour l'année fiscale 2016 parce qu'elles ont reçu une indemnité non-imposable.

Plusieurs organisations revendiquent l'abolition cette mesure fiscale, notamment la FTQ, la CSN, la CSQ, la CSD, la FIQ, le SFPQ, l'APTS, le SPGQ ainsi que les associations regroupant des victimes d'accidents et de maladies du travail. À la veille du dépôt du budget du gouvernement du Québec, il faut que le ministre des Finances écoute les demandes de ces organisations et qu'il abolisse cette mesure fiscale injuste.

Nous vous demandons donc d'acheminer un message qui a été préparé à cet effet pour le ministre des Finances et les porte-paroles de l'opposition (le message sera acheminé automatiquement en quelques secondes) en visitant la page suivante : https://uttam.quebec/imposition/lettre/index.php