Depuis le 1er juin, le Plateau Mont-Royal applique sa nouvelle politique en matière de logement social: Les promoteurs doivent maintenant inclurent 20% de logements abordables dans leurs projets résidentiels dérogatoires de 5 unités et plus. Or, depuis la mise en place de cette politique, le promoteur montréalais Groupe Canvar a exprimé son mécontentement et a mis son projet immobilier sur la glace le temps des négociations avec le Plateau Mont-Royal. Malgré ces négociations en cours, le conseiller Richard Ryan, responsable du dossier de l'habitation du quartier demeure confiant que les deux parties trouveront un terrain d'entente respectant la nouvelle politique en place.

Voici un extrait de l'article de David Riendeau du Journal du Plateau Mont-Royal:

"Estimant que l’arrondissement négocie «avec un fusil sur la tempe» avec lui sur la ques-tion de l’inclusion de logements abordables, un promoteur montréalais n’est plus intéressé à investir dans le Plateau-Mont-Royal.

Lors de la dernière séance du conseil d’arrondissement, les élus ont fait retirer de l’ordre du jour la seconde lecture du projet du Groupe Canvar qui souhaite reconvertir le bâtiment situé au 30, boulevard Saint-Joseph Est en un immeuble mixte de 89 logements, afin de «laisser le temps au promoteur de faire une proposition d’inclusion de logements sociaux».

L’arrondissement s’est doté d’une nouvelle politique en matière de logement social. Depuis le 1er juin, le Plateau-Mont-Royal demande aux promoteurs d’inclure 20% d’unités de logement abordables dans les projets résidentiels dérogatoires de cinq unités et plus.

Pour être conforme avec la nouvelle politique du Plateau, le promoteur devrait consacrer 18 unités à prix modiques dans son projet, ou encore verser dans un fonds spécial 15 000$ pour chaque unité de logement abordable non-construite."


Pour avoir accès à l'article complet du Journal Plateau Mont-Royal, cliquez ici

Image
Crédit photo: Isabelle Bergeron - L'immeuble du 30 boulevard Saint-Joseph devait être converti en condos.